Jonathan Sauvageau-Roy, homme d'affaires et pugiliste ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jonathan Sauvageau-Roy, homme d'affaires et pugiliste ...

Message par Calvius le Ven 16 Déc - 13:47

Voici le texte d'un article paru cet semaine dans le journal Québec Express :

En 2007, alors âgé de 17 ans, Jonathan Sauvageau-Roy a livré son premier combat dans le hockey senior. Pour l’occasion, il s’était frotté à un rival beaucoup plus vieux, dont le métier était d’enseigner la boxe. Ce dernier lui avait lancé: «De quel bord la veux-tu?», en parlant de sa droite. À peine le temps d’y réfléchir, la danse était terminée et son visage était amoché.

Natif de Donnacona, il a passé quatre années à titre de joueur affilié avec le Tomahawk, l’équipe de l’endroit, avant de décrocher un poste régulier avec la franchise qui porte aujourd’hui le nom de Mécanarc.

Dans le Senior A de la Mauricie (LHSAM), un circuit regroupant dix formations, il a la réputation d’être un pugiliste respecté. Le site web Drop Your Gloves a répertorié 67 combats. Le principal intéressé affirme qu’il en manque une bonne vingtaine. Cette saison, il prévoit atteindre la centaine.

Un métier difficile

À première vue, jeter les gants, électriser la foule peut sembler simple et plaisant, mais le boulot de matamore est extrêmement difficile mentalement et physiquement.

«Avant, les matchs, j’ai de la difficulté à dormir parce que je suis très nerveux. Avec le temps, ça va de mieux en mieux», a dit celui qui affirme ne prendre aucun stimulant ou toute autre sorte de pilule.

Au cours des dernières années, le monde du hockey a été marqué par les décès d’anciens combattants, dont les cerveaux étaient grandement affectés par les nombreux coups de poings reçus. Tout cela, le principal intéressé en est bien conscient.

«Oui, ça m’inquiète, mais je suis prudent. J’ai eu des mini-commotions et des mains cassées, rien de plus. Je suis un bagarreur stratégique et technique.»

Son pire souvenir remonte au 28 octobre 2012, alors que son coéquipier Mike Brault a subi une fracture de l’os orbital gauche et une sévère commotion, à la suite d’une bataille contre Samuel Lévesque. Assis au banc des punitions, Jonathan Sauvageau-Roy a vu le dernier combat de celui que plusieurs considèrent comme une légende.

La fin approche

Dans le meilleur des mondes, l’homme de 27 ans se voit disputer trois autres saisons avant d’accrocher ses patins et ses gants. Sa vie professionnelle occupe une grande place dans son temps. Il est à la tête de trois, bientôt quatre, compagnies : Expoze production, Expoze.tv et Agence Axion. Il travaille également au marketing des Capitales de Québec et il œuvre à titre de photographe officiel des Remparts de Québec.

Afin de limiter son nombre de combats, il a choisi de se joindre au Décor Mercier de Montmagny, dans la Ligue Hockey Côte-Sud (LHCS), un échelon inférieur à la LHSAM. Là-bas, les bagarres sont plus rares et limitées à une seule par rencontre.

«Je le fais pour ma santé, et aussi parce qu’à Montmagny, j’ai un rôle différent», de dire celui qui s’aligne également avec le Mécanarc à l’occasion.


Chapeau Jonathan ! cheers

Calvius

Messages : 119
Date d'inscription : 24/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum